La libre pensée dans une impasse?

Penser la crise actuelle est-il encore possible sans tomber dans les stéréotypes autant idéologiques que théoriques?

Sans aucun doute car ses caractéristiques demandent une évolution si radicale que peu sont prêts à l’effectuer. Et pourtant, affirmer une différence de point de vue qui reconnaît, intègre et concilie les réalités multiples de ce que nous sommes en train de vivre semble aujourd’hui essentiel afin de sortir de l’étau dans lequel la liberté de pensée est enfermée.

Envisageons tout d’abord que je soutienne la valeur de ma liberté individuelle -dont fait partie ma liberté de penser- comme un élément démocratique indispensable. Suis-je pour autant un libertarien c’est à dire une personne qui attribue à l’individu la primauté et qui rejette la notion d’un état qui impose ses choix et lois? Certainement pas car, au contraire, je reconnais le rôle nécessaire de l’état qui organise les relations dans la collectivité, régule les inégalités et protège les plus faibles puisque je suis en faveur de la sociale démocratie. Ainsi, fidèle aux idées des Lumières, je souhaite un état juste et vertueux dont les décisions sont plus motivées par le souci du bien public que par des intérêts privés. Rappelons que la France est depuis plusieurs années régulièrement pointée du doigt pour une collusion trop importante entre intérêts privées et publics. La dernière en date a récemment fait l’objet d’un article du monde qui relayait les inquiétudes de l’ONG Corporate Europe Observatory et de l’Observatoire des multinationales à propos des liens trop étroits entre les grandes entreprise et l’état français (article du 20 décembre 2021).

Dans ce contexte et en vertu des valeurs que je soutiens, est-il donc raisonnable de considérer la crise actuelle sans tenir compte des intérêts et profits en jeu? Et pourquoi l’interrogation, la prudence et le principe de précaution ne peuvent-elles prendre place dans le débat? Car il y a urgence et qu’avant d’être dépassé par la situation il s’agit de l’anticiper.

Anticiper est composé du mot latin ante qui signifie « avant » et du verbe capere qui signifie « prendre ». Il s’agit donc de « prendre les devants » c’est à dire d’effectuer une action. Ce terme correspond à l’homme contemporain pour qui l’action est essentielle afin d’asseoir sa maîtrise et, ainsi, se rassurer. Un homme qui n’a cessé de développer la vitesse, les techniques et la matérialité. Agir de plus en plus, de plus en plus vite pour en acquérir toujours plus, tel est encore notre credo malgré tous les effets néfastes que l’on constate. Cette remarque ne va-t-elle pas à l’encontre d’un monde sans limites et donc à l’encontre des idées libertariennes?

Mais retrouvons le fil de notre propos: et si nous remplacions anticiper par prévoir? Ce sont deux synonymes me direz-vous. L’étymologie montre pourtant qu’ils sont de nature bien différente. Prévoir vient du latin  » praevidere » qui signifie « voir auparavant, apercevoir d’avance ». Il ne s’agit plus d’une action à réaliser mais de la saisie d’une information que le corps perçoit. C’est donc une action intériorisée en rapport avec une information issue de l’ extérieur. Malheureusement, à l’heure actuelle, nous sommes réduits à anticiper et ne pouvons prévoir. Pourquoi? Car pour voir d’avance un phénomène, soit il faut avoir une conscience bien éveillée, soit être en capacité d’en saisir la nature grâce à la compréhension. Force est de constater qu’aucun de ces deux paramètres est aujourd’hui suffisant. La conscience éveillée n’est pas vraiment présente dans nos sociétés même si elle tend à se développer en étant parfois malheureusement récupérée… Quant à la compréhension du phénomène, le nombre exceptionnel de mutations du variant omicron a encore surpris, même les plus grands spécialistes. Il ne reste donc plus que le temps de l’action lié à l’inquiétude et à l’urgence afin de protéger les personnes les plus à risques et tout individu qui ne suivrait pas ce choix sera coupable d’une négligence qu’il devra payer.

N’y a-t-il vraiment pas d’autres possibilités alors que l’on inclut les jeunes et les enfants non malades et développant une immunité naturelle?

Toute ma longue expérience m’a appris que l’on pouvait voir autrement, penser différemment pour agir autrement. Il suffit d’intégrer un champ nouveau, celui des Mémoires liées aux événements du passé, Mémoires vibratoires actives et transmises au sein de champs d’in formation dont la nature est quantique. Car le virus se développe, agit et évolue en fonction de cette dernière au sein de chaque corps comme de chaque espace qu’il soit local ou mondial. Comme toute maladie, il correspond à l’état d’évolution d’une société.

Certes, une telle affirmation bouscule notre vision du monde alors que beaucoup sont déjà déstabilisés par la répétition de ces vagues et les peurs qui l’accompagne. D’autant plus que la plupart pensaient trouver dans la vaccination la Solution. Après avoir subi son environnement pendant des siècles, l’Homme moderne a maîtrisé le monde en le soumettant à ses lois. Nous sommes aujourd’hui dans un moment de grande instabilité qui remet en question nos fausses certitudes et ouvre un nouvel espace. Cette épreuve doit nous permettre de faire le lien entre un monde formel, mesurable et soumis aux lois de la physique classique et le monde intangible, mouvant et incertain valorisé par la physique quantique. Descendons de notre piédestal, soyons courageux sans être extrémistes en dépassant les visions stéréotypées, théoriques devenues insuffisantes et inadaptées qui nous empêchent de prévoir, d’être logiques dans nos actions et de trouver l’équilibre entre individualité et collectivité.

Notre temps est précieux; il doit être repensé pour l’avenir de nos démocraties, la confiance des jeunes et la sérénité des nouvelles générations. C’est dans cette intention que j’oeuvre sans relâche de ma liberté de penser, que je la partage aujourd’hui et qu’elle sera prolongée par des vidéos plus précises sur mes travaux sur ma chaîne YouTube Lux Ingenium.

Simandres, le 22 décembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s